La CNIL se penche sur la sécurité des cartes bancaires NFC

first_imgLa CNIL se penche sur la sécurité des cartes bancaires NFCLa Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) s’interroge sur la sécurité des cartes bancaires équipées de la technologie NFC, un système de paiement sans contact jusqu’ici essentiellement déployé sur les terminaux mobiles. Certains experts ont pointé du doigt d’importantes failles permettant de pirater aisément des informations personnelles.Développée pour permettre un paiement sans fil et à courte portée via un téléphone mobile ou une carte bancaire, en les apposant simplement sur un terminal lui-même équipé d’un capteur compatible, la technologie NFC suscite des inquiétudes. Après que des experts ont mis en lumière des manquements en matière de sécurité, la CNIL a décidé de se pencher sur la question, indique-t-elle dans un communiqué.À lire aussiLe ministère de l’intérieur va réagir à la nouvelle politique de confidentialité de GoogleC’est la fonctionnalité NFC des cartes bancaires qui est concernée par cette investigation. La Commission entend déterminer l’existence “d’éventuels problèmes de sécurité liés à ces cartes et d’analyser leurs conséquences en termes de vie privée”, explique-t-elle, rappelant que “la loi Informatique et libertés prévoit que les organismes mettant en œuvre des traitements informatiques doivent assurer la sécurité des données qu’ils traitent afin notamment d’empêcher que des tiers non autorisés n’y aient accès”. Plusieurs articles ont été publiés ces dernières semaines à ce sujet, affirmant que certaines cartes de paiement NFC proposées par des établissements bancaires ne protégeraient pas les données personnelles qu’elles contiennent. A plusieurs mètres de distance, elles semblent pouvoir communiquer des informations sur leur propriétaire et les transactions qu’il a réalisées. Interrogée par le site Clubic, la commission a indiqué que les premières conclusions de son enquête tendent à confirmer ce manquement en matière de sécurité. Le 14 mai 2012 à 09:06 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *